WTCC – MOTEGI : LE SEBASTIEN LOEB RACING RENOUE AVEC LA VICTOIRE !

WTCC_MOTEGI_2017_0348Il faut des dons d’équilibriste pour briller en course au Japon en pleine saison des typhons. C’est dire la portée de l’exploit réalisé par le Sébastien Loeb Racing et Tom Chilton, à l’occasion de la huitième manche du championnat du monde des voitures de tourisme. Placé en première ligne de la course d’ouverture, le pilote britannique réalisait un envol parfait par une météo pourtant difficile, pour se porter en tête dès le premier virage. Il s’envolait ensuite inexorablement pour aller remporter avec plus de treize secondes d’avance, sa deuxième victoire absolue de la saison, la quatrième de l’équipe de Soultz-sous-Forêts en 2017. La performance lui valait d’ailleurs de recevoir le prix décerné à l’auteur du meilleur tour en course. Avec les points également glanés en course 2, malgré un tête à queue, le voilà désormais solidement accroché aux commandes du WTCC Trophy. Lors de la deuxième confrontation, c’est Mehdi Bennani, son équipier au sein de la formation alsacienne, déjà sur le podium du WTCC Trophy en course 1, qui prenait le relais et s’imposait chez les Indépendants. Après un week-end sans en Chine, le Marocain reprenait du même coup sa marche en avant dans le championnat, où il talonne de très près son équipier anglais. La performance d’ensemble du Sébastien Loeb Racing était complétée par John Filippi, dont la régularité lui valait d’accrocher les points de la sixième puis de la quatrième position en WTCC Trophy.

 

03717014_72090

« Cela a été un week-end très pluvieux, un week-end très froid, mais surtout un week-end merveilleux, s’enthousiasmait Tom Chilton à l’arrivée. Les conditions étaient malgré tout un peu moins apocalyptiques qu’en Chine dernièrement, car l’eau est mieux drainée ici sur le circuit de Motegi. Dans ces conditions, il faut avoir un très bon set-up, et c’est ce que nous sommes parvenus à faire avec l’équipe, et je la remercie sincèrement car elle a encore réalisé un sacré boulot ! En qualifications, on avait le rythme pour faire mieux que neuvième mais j’ai clairement visé la dixième place, dans l’optique de tirer profit de la grille inversée en course d’ouverture. En course 1, on était vraiment au-dessus du lot, c’est dommage du coup de ne pas avoir pu mieux faire dans la seconde à cause d’un tête à queue dont j’ai littéralement été le passager, mais cela reste une très bonne opération au championnat ! »

 

WTCC_MOTEGI_2017_0357

« Je ressens une pointe de frustration, avouait de son côté John Filippi. J’ai raté la Q2 pour quatre dixièmes seulement en qualifications. En course 1, entre des pressions de pneus un peu basses et un manque d’agressivité de ma part, je n’ai pas pu faire mieux que douzième. En revanche, j’étais parti pour faire un bon résultat dans la seconde, j’avais entrepris une belle remontée en profitant des erreurs de deux de mes rivaux pour remonter neuvième, et je rattrapais également deux autres concurrents au moment où la course a été interrompue pour raisons de sécurité, alors que nous avons déjà roulé dans des conditions bien pires… Mais c’est la loi du sport, et je retiendrai que je continue ma progression, bien entouré par les hommes du Sébastien Loeb Racing. »

 

WTCC_MOTEGI_2017_0421

« Je suis content de renouer avec des résultats plus en rapport avec mon niveau de performance, se réjouissait Mehdi Bennani. Le week-end a bien commencé dès les qualifications avec une septième place, synonyme de première position en WTCC Trophy. Le podium signé en course d’ouverture en WTCC Trophy était de bon augure pour la confrontation principale, où là j’ai réussi à m’imposer, dans des conditions d’adhérence pourtant pas faciles. Je tiens à remercier le team qui m’a encore confié une Citroën C-Elysée parfaitement réglée. La bataille pour le titre en WTCC Trophy s’annonce serrée jusqu’au bout et je ne lâcherai rien ! »

 

« Nous avions déjà prouvé à Ningbo en Chine, savoir nous adapter à une piste particulièrement détrempée, analysait enfin Dominique Heintz, co-fondateur du Sébastien Loeb Racing avec Sébastien Loeb, et nous l’avons confirmé ici au Japon ! C’est une grande joie pour toute l’équipe de renouer avec le succès, ce quatrième de la saison vient récompenser tous les efforts entrepris au quotidien. Il prouve également que nous avons bien l’intention de conserver nos titres en WTCC Trophy chez les pilotes comme chez les teams. »

 

Prochain rendez-vous désormais en WTCC pour le Sébastien Loeb Racing et son trio de pilotes, le rendez-vous mythique de Macau (16-17 novembre). A cette occasion, ils seront rejoints par le Chinois Ma Qing Hua, bien connu de l’équipe pour l’avoir fréquentée en 2014 et 2015.

 

 

RESULTATS

Course 1. T. Chilton (Citroën C-Elysée WTCC) (1er WTCC Trophy), 2. Y. Ehrlacher, 3. E. Guerrieri, … 5. M. Bennani (Citroën C-Elysée WTCC) (3e WTCC Trophy)… 12. J. Filippi (Citroën C-Elysée WTCC) (6e WTCC Trophy), etc.

Course 2. 1. N. Michelisz, 2. N. Catsburg, 3. N. Girolami, 4. E. Guerrieri, 5. T. Björk, 6. M. Bennani (Citroën C-Elysée WTCC) (1er WTCC Trophy), … 9. J. Filippi (Citroën C-Elysée WTCC) (4e WTCC Trophy), 10. T. Chilton (Citroën C-Elysée WTCC) (5e WTCC Trophy), etc.

 

CHAMPIONNAT

Championnat du monde pilotes : 1. T. Björk 228,5 pts, 2. N. Michelisz 212 pts, 3. N. Catsburg 209,5 pts … 5. T. Chilton 184,5 pts, 6. M. Bennani 184 pts … 12. J. Filippi 34 pts, etc.

WTCC Trophy Pilotes : 1. T. Chilton 107 pts, 2. M. Bennani 104,5 pts, 3. R. Huff 95 pts, … 6. J. Filippi 48 pts, etc.

WTCC Trophy Teams : 1. Sébastien Loeb Racing 139 pts, 2. Campos Racing 96 pts, 3. Münnich Motorsport 96 pts.

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire