RALLYE LYON-CHARBONNIÈRES-RHÔNE : UN GOÛT D’INACHEVÉ POUR LE SÉBASTIEN LOEB RACING

C.Martin Charbo '17 (1)Un sentiment mitigé. Tel est l’état d’esprit du Sébastien Loeb Racing au sortir du rallye Lyon-Charbonnières-Rhône, théâtre de la deuxième manche du championnat de France des Rallyes. Avec pas moins de cent trente neuf partants, dont dix-sept dans la catégorie R5, l’équipe de Soultz-sous-Forêts savait que Charles Martin et Quentin Giordano, ses deux pilotes, respectivement engagés sur des Peugeot 208 et Skoda Fabia R5, n’auraient pas la partie facile. Pourtant, ils se plaçaient d’entrée dans le bon wagon, Martin terminant la première étape au sixième rang, tandis que Giordano pointait neuvième, à seulement 3 »3 de son équipier. Hélas, Giordano allait être contraint au retrait dès la deuxième spéciale du lendemain, alors même qu’il venait de reprendre la cinquième place absolue et la deuxième en Trophée Michelin : suite à une crevaison, il décidait de ne pas changer la roue, mais la jante puis le disque de frein finissaient par céder… Charles Martin sauvait quant à lui l’honneur du team en arrachant une sixième position encourageante, la quatrième en R5, avec toutefois la conviction qu’il y avait mieux à faire.

 

C.Martin Charbo '17 (6)

« Je suis satisfait d’avoir cette fois-ci rallié l’arrivée, analysait Charles Martin, mais c’est tout de même la frustration qui prédomine. Je pensais pouvoir mieux faire sur ces ES, or même quand je roulais vraiment bien, je ne comprenais pas certains écarts. À force de travail avec l’équipe, nous avons progressé au cours de l’épreuve, mais il nous reste encore à peaufiner nos réglages pour parvenir à tirer la quintessence de nos pneus Pirelli. »

 

Q.Giordano Charbo '17 (7)

« On a clairement manqué de réussite, regrettait de son côté Quentin Giordano. Au moment de notre abandon, on venait de faire une bonne opération au classement, mais nous n’attaquions pas exagérément pour autant. D’autant que je manque encore de repères au volant de ma Skoda, mais elle était vraiment facile à piloter. J’espère désormais que la roue va finir par tourner… »

 

ID_Dominique_Heintz

« Le bilan est encourageant, reconnaissait enfin Dominique Heintz, co-fondateur de l’équipe avec Sébastien Loeb, je retiens l’implication et la pointe de vitesse de nos deux pilotes. Leur travail, ainsi que celui de tous les membres de notre formation, ne tarderont pas à être récompensés avec un résultat à la hauteur de nos espérances. Nous avons aujourd’hui une pensée pour la famille et les proches d’Anthony Perrin, qui a tragiquement perdu la vie sur ce rallye. »

Le prochain rendez-vous du championnat amènera désormais le Sébastien Loeb Racing sur les routes mythiques du rallye d’Antibes dans trois semaines (12-14 mai).

 

Q.Giordano Charbo '17 (1)C.Martin Charbo '17 (9)

C.Martin Charbo '17 (16)FullSizeRender.jpg-1

 

CLASSEMENT :

  1.    Salanon-Magat (Ford Fiesta WRC) en 2h01’26 »9
  2.    Rossel-Fulcrand (DS3 R5) à 1’10 »3
  3.    Bonato-Boulloud (DS3 R5) à 1’13 »0

..

  1.     Charles MARTIN-SALVA (Peugeot 208 R5) à 3’38 »6

 

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire