Rallye Épernay-Vins de Champagne : Quentin Giordano compte bien faire briller le Sébastien Loeb Racing

Quentin Giordano Rallye Epernay Vins 2017 Peugeot 208 T16 R5 À peine plus de deux secondes. C’est ce qui a manqué à Quentin Giordano, à pareille époque l’an passé, pour l’emporter sur les routes du rallye national Épernay-Vins de Champagne. Alors, profitant d’une pause dans son programme en championnat de France des rallyes, le Nancéien de 30 ans a décidé d’y prendre part à nouveau cette année, pour la cinquième fois de sa carrière. Pour l’occasion, il troquera momentanément le volant de sa Skoda Fabia R5 pour retrouver celui de la Peugeot 208 T16, qu’il avait menée à la deuxième place en 2016. Avec l’objectif de se faire plaisir sur une épreuve qui lui est chère, mais aussi de conserver le rythme en vue du rallye Lyon-Charbonnières-Rhône (20-22 avril), sa prochaine échéance dans le cadre du championnat national. Mais le pilote du Sébastien Loeb Racing devra faire face à une opposition forte notamment de neuf WRC, et de cinq autres montures de la catégorie R5.

 

« Ce rallye ne se déroule pas véritablement à domicile, explique Quentin Giordano, pourtant je vais le voir depuis tout petit. J’ai toujours suivi Alain Vauthier, un ami de la famille, qui l’a remporté à neuf reprises. Puis j’adore son parcours atypique qui traverse les vignobles champenois, sur des routes où il n’y a pas énormément d’adhérence. Tout ça fait qu’il me tenait à cœur d’y participer. Et même si le tracé n’a rien à voir avec les routes larges et rapides qui nous attendront ensuite au « Charbo », cela me permettra de rester affûté. Si la concurrence s’annonce relevée, l’objectif sera de remporter la victoire de classe et de l’assortir d’un podium au classement scratch. Mais s’il y a possibilité de faire encore mieux, on ne se privera pas ! D’autant que je connais bien les chronos et que le parcours a peu changé par rapport à l’an passé. »


Au programme, dès ce samedi 1er avril, plus de cent soixante dix kilomètres chronométrés répartis en treize épreuves spéciales. Pour l’occasion, Quentin fera équipe avec Dominique Rebout, également engagé sous les couleurs du Sébastien Loeb Racing, qui disposera de la deuxième Peugeot 208 T16 de l’équipe alsacienne.

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire