RALLYE DU VAR : LE SÉBASTIEN LOEB RACING ENFLAMME LE MASSIF DES MAURES !

SLR Var '17 10

La structure d’assistance du Sébastien Loeb Racing a battu des records d’affluence ce week-end à Sainte-Maxime. Les très nombreux spectateurs présents dans le Var n’avaient d’yeux que pour Sébastien Loeb et Daniel Elena, venus faire une pige plaisir sur l’ultime manche du championnat de France des rallyes, à bord de la rutilante Peugeot 306 Maxi fraîchement reconstruite par l’équipe alsacienne. Les nonuples champions du monde de la spécialité le leur ont bien rendu : auteur de deux temps scratches, ils ont fait le spectacle ! Au point de tenir longtemps la dragée haute à la Ford Fiesta WRC de David Salanon, le futur vainqueur. Ils ne pointaient en effet qu’à 4’’9 lorsqu’une défaillance moteur les contraignait à l’abandon dans l’avant dernière spéciale. Mais ils étaient parfaitement suppléés aux avants postes par les deux autres équipages du team de Soultz-sous-Forêts. Quatrième à l’issue d’une course pleine de maîtrise sur sa Skoda Fabia R5, Quentin Giordano remplissait son objectif, et s’emparait de la place de vice-champion de France des rallyes. Un titre honorifique qui vient récompenser une saison menée crescendo. Pour sa première participation sous les couleurs du Sébastien Loeb Racing, l’Azuréen Anthony Fotia est également monté en puissance au fil des chronos pour signer une première victoire nette et sans bavure en Peugeot 208 Rally Cup.

 

SLR Var '17 49« L’objectif ce week-end, expliquait Sébastien Loeb à l’arrivée, était avant tout de s’amuser, à bord d’une voiture qui nous a fait rêver, Daniel et moi, au début de notre carrière. Malgré l’abandon, on peut dire que c’est réussi. Je préfère que cela soit arrivé en fin de course plutôt qu’au début, entre temps on a au moins eu le temps de donner du plaisir aux fans, et on s’est littéralement régalés à bord de la 306 Maxi. Il faut s’en occuper sérieusement pour faire des temps, mais les sensations qu’elle procure sont grisantes ! C’était d’autant plus plaisant que nous étions dans le match pour la victoire. Après avoir concédé du temps hier sur le revêtement bosselé de la spéciale de Pignans, nous étions repartis à l’attaque ce matin et le match aurait été sympa jusqu’au bout. Mais ça fait partie de la course : on va désormais la réparer pour mieux recommencer. »

 

SLR Var '17 24« Ce n’était pas un rallye facile nerveusement, analysait Quentin Giordano. Il fallait que l’on termine devant notre principal rival pour entériner cette place de vice-champion, aussi on devait se calquer sur son rythme et ne pas faire d’erreurs. Je suis particulièrement heureux d’y être parvenu, c’est une belle récompense pour mes partenaires et mon team, qui a réalisé un boulot remarquable tout au long de la saison, afin de me fournir une auto au top. A l’origine, cette année devait nous permettre d’apprendre le championnat de France sur une quatre roues motrices, car il y avait cinq manches que je ne connaissais pas, tandis que je n’avais plus disputé les autres depuis 2011. Vivement donc 2018 pour essayer de faire encore mieux ! »

 

 

SLR Var '17 36« On ne pouvait pas espérer mieux pour notre première collaboration avec le Sébastien Loeb Racing, s’enthousiasmait Anthony Fotia. On remporte la victoire, notre première à ce niveau de compétition. Je tiens vraiment à remercier l’équipe qui m’a mis une 208 R2 redoutable à disposition, au point que nous avons réalisé sept meilleurs temps et terminé meilleur performer de la Coupe Peugeot. Les deux dernières spéciales n’étaient pas faciles à gérer mentalement, c’était en effet la première fois que je me retrouvais dans la position de m’imposer, mais on a attaqué pour ne pas trop se déconcentrer et le plaisir n’en était que plus grand à l’arrivée. »

 

 

SLR Var '17 55« J’ai beau bien connaître Sébastien et Daniel, ils m’ont encore bluffé ce week-end, se réjouissait Dominique Heintz, co-fondateur du Sébastien Loeb Racing. Ils ont littéralement donné des ailes à notre superbe 306 Maxi ! Ma satisfaction est totale en ce qui concerne nos deux autres équipages : Quentin a atteint le titre de vice-champion de France qui nous tenait tous à coeur en maîtrisant parfaitement son sujet. Quant à Anthony, sa première prestation chez nous a été parfaite, remporter une catégorie au niveau aussi élevé que la 208 Rally Cup, c’est une sacrée performance, bravo à lui ! On peut vraiment dire que nos trois équipages ont porté haut nos couleurs. C’est une belle récompense pour tous les membres du team, qui n’ont une nouvelle fois pas compté leurs heures pour leur confier des montures au top. Place désormais à l’ultime manche du WTCC au Qatar la semaine prochaine, avant des vacances bien méritées. Il sera ensuite temps de se remettre rapidement à l’ouvrage, pour que la saison 2018 soit au moins autant couronnée de succès ! »

 

 

RESULTATS.

  1. Salanon-Degout (Ford Fiesta WRC)
  2. Michel-Gordon (Skoda Fabia R5) à 19’’3
  3. Rossel-Fulcrand (Hyundai i20 R5) à 1’37’’1
  4. Giordano-Landais (Skoda Fabia R5) à 2’33’’4
  5. (Vainqueur classement 208 Rally Cup) Fotia-Sirugue (Peugeot 208 R2) à 10’03’’7

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire