Rallye du Touquet : le potentiel est là pour le Sébastien Loeb Racing

Team Sébastien Loeb Racing Touquet '17 (8)Avec deux WRC de pointe, et pas moins de seize R5 engagées, le plateau du rallye du Touquet, théâtre de la première manche du championnat de France des rallyes, avait fière allure. Pourtant, c’est bel et bien le Sébastien Loeb Racing qui, pour ses débuts au plus haut niveau de la scène nationale, se mettait en valeur d’entrée. Sur la Skoda Fabia R5 de l’équipe, Quentin Giordano s’emparait en effet du scratch dès la spéciale inaugurale. Avant que ce ne soit le tour de Charles Martin, l’autre sociétaire du team de Soultz-sous-Forêts, aligné quant à lui sur une Peugeot 208 T16, de s’illustrer dans la deuxième, avec un troisième temps tout aussi prometteur. Signe que le potentiel est là ! Sur des spéciales qu’ils n’avaient plus fréquentées depuis 2013 pour Giordano, et 2015 pour Martin, les deux hommes menaient ensuite une course appliquée. Ponctuée d’un nouveau meilleur temps pour le premier cité. Mais la mécanique mettait prématurément fin (ES 9 pour Martin, 11 pour Giordano) à leur solide prestation sur la Côte d’Opale. Giordano pointait alors au sixième rang, et troisième du Trophée Michelin, tandis que Martin figurait à la neuvième place, à une seconde seulement du huitième.

 

Team Sébastien Loeb Racing Touquet '17 (13)

 

« Avec de forts risques de pluie sur ces chronos atypiques, expliquait Charles Martin, nous avions opté pour une voiture facile à piloter. Mais les gouttes sont arrivées trop tard, aussi nous avons un peu tâtonné dans nos réglages. Mais au moment de notre retrait, notre Peugeot 208 T16 se montrait vraiment performante. Voilà qui laisse augurer de belles choses pour notre prochaine apparition au rallye Lyon-Charbonnières. Nous avons bien pris nos marques avec l’équipe et je suis confiant quant à notre faculté à être compétitifs d’entrée sur les spéciales du Rhône, pour concrétiser les belles promesses entrevues. »

« J’étais moi-même surpris d’être le premier leader de cette course d’ouverture du championnat, s’enthousiasmait quant à lui Quentin Giordano. Même si j’ai gagné le rallye de Printemps, non loin de mes bases nancéiennes, avec la Skoda Fabia R5, je suis toujours en phase de découverte de la manière dont il faut la régler, comme de la façon dont il faut la piloter. Or là, nous étions dans le coup d’emblée ! C’est d’autant plus positif qu’il faut encore que je prenne mes repères avec, notamment sur les points de freinage. J’ai commis pas mal de petites erreurs dans les carrefours. Mais j’ai bon espoir d’être davantage calé dès la prochaine épreuve au programme. »

 

Team Sébastien Loeb Racing Touquet '17 (21)

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire