PORSCHE CARRERA CUP FRANCE – LE CASTELLET : LE SÉBASTIEN LOEB RACING TITRÉ CHEZ LES ROOKIES ET LES B !

pendant la Porsche Carrera Cup France au Castellet, France, du 11 au 15 octobre 2017. Photo : Alexis Goure.Savoir répondre présent au moment opportun, les pilotes du Sébastien Loeb Racing y sont habitués. Et ils l’ont une nouvelle fois démontré à l’occasion de l’ultime rendez-vous de la Porsche Carrera Cup France, sur le circuit du Castellet. À commencer par Valentin Hasse Clot, l’Espoir Porsche France 2017, cinquième de la course initiale, qui s’adjugeait ainsi le titre réservé aux Rookies, pour conclure en beauté sa première saison dans la discipline. Encore en lice pour la victoire finale, bien que n’ayant pas toutes les cartes en mains, Joffrey De Narda signait quant à lui un nouveau double podium (3e puis 2e), mais devait se contenter d’un deuxième titre honorifique consécutif de vice-champion, après s’être battu comme un beau diable tout au long de l’année. Une année qui voyait également Christophe Lapierre rafler son cinquième sacre de champion chez les B à l’issue d’un dernier week-end riche en émotions. Quatrième sociétaire du team de Soultz-sous-Forêts, le Norvégien Roar Lindland parachevait la belle prestation d’ensemble, en s’adjugeant la troisième place du championnat B.

« Je n’ai aucun regret, analysait Joffrey De Narda, car avec toute l’équipe, nous avons encore une fois tout donné. En partant cinquième et sixième, j’ai effectué deux belles remontées pour grimper à chaque fois sur le podium à l’issue de sacrées batailles en piste. Grâce notamment au Sébastien Loeb Racing, que je côtoie maintenant depuis quatre saisons, j’ai encore beaucoup progressé cette année et pris énormément de plaisir derrière le volant, et c’est ce que je retiendrai. »

« Un titre, une victoire, des meilleurs tours en course, énumérait Valentin Hasse Clot, on pouvait difficilement espérer mieux pour une première saison dans une coupe avec un niveau aussi relevé. Le Sébastien Loeb Racing est loin d’être étranger à ma réussite et je l’en remercie sincèrement de m’avoir ainsi accompagné dans ma progression. Ce week-end encore, sur un circuit où je n’avais pourtant pas d’expérience avec la Porsche, on n’a jamais cessé de progresser jusqu’à décrocher une belle première ligne lors de la seconde qualification, et c’est porteur d’espoirs pour l’avenir. »

« Je suis particulièrement heureux d’être parvenu à remporter le championnat B pour la cinquième fois, s’enthousiasmait Christophe Lapierre. D’autant qu’à chaque fois, c’était avec le Sébastien Loeb Racing. C’est une première dans l’histoire de la Cup et c’est le fruit du travail acharné de toute l’équipe ! Le scénario du week-end s’est avéré être assez incroyable, et n’était évidemment pas celui espéré, même si cela n’enlève rien à notre mérite. Quand j’ai cassé une transmission au départ de l’ultime course en chauffant mes pneus, je pensais que c’était fini, je suis donc allé me calmer dans ma voiture, puis mon ingénieur est venu me chercher car c’était au tour de mon rival de connaître une mésaventure. Autant on a connu de très très bons meetings, autant celui-ci il était un peu meilleur, aussi je lui tire mon chapeau. »

« Christophe fait un beau champion, reconnaissait beau joueur Roar Lindland. De mon côté, malgré tous les efforts du team pour me mettre dans les meilleurs dispositions possibles, j’ai connu deux week-ends difficiles à Magny-Cours et au Castellet donc, qui m’ont empêché de lui disputer le titre jusqu’au bout. Il faut dire aussi que je découvrais ce tracé dans cette configuration. Ma deuxième place chez les B en course 2, prouve toutefois que nous sommes montés en puissance au fil du meeting. »

« Une nouvelle fois, soulignait enfin Dominique Heintz, co-fondateur de l’équipe avec Sébastien Loeb, tous nos pilotes ont fait preuve d’une combativité sans faille et d’un état d’esprit exemplaire. Tout au long de l’année, ils ont été de très beaux ambassadeurs de notre savoir faire et je suis particulièrement fier du travail accompli ensemble ! S’ils n’ont pas pu être tous titrés, ils n’ont jamais démérité et c’est simplement là la dure loi du sport. Vous pouvez désormais compter sur nous pour revenir encore plus forts en 2018, à l’issue d’une intersaison qui sera encore placée sous le signe du travail. »

 

RÉSULTATS

Course 1. 1. J. Andlauer, 2. V. Beltoise, 3. J. De Narda (Sébastien Loeb Racing), … 5. V. Hasse-Clot (Sébastien Loeb Racing), … 7. C. Lapierre (Sébastien Loeb Racing) (2e championnat B)14. R. Lindland (Sébastien Loeb Racing) (7e championnat B), etc.

Course 2. 1. F. Latorre, 2. J. De Narda (Sébastien Loeb Racing), 3. V. Beltoise…  9. R. Lindland (Sébastien Loeb Racing) (2e championnat B), 10. V. Hasse Clot (Sébastien Loeb Racing), etc.

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire