LE SEBASTIEN LOEB RACING REVOIT COMPLETEMENT SA PEUGEOT 306 MAXI

306_MAXI_LOEB_RACING_TurckheimOn ne devient pas nonuple champion du monde des rallyes sans un certain sens du perfectionnisme. Ce culte du moindre détail, Sébastien Loeb l’a inculqué à ses hommes du Sébastien Loeb Racing. Alors, après une première apparition victorieuse du patron sur sa nouvelle Peugeot 306 Maxi à l’occasion du rallye de Haute-Provence en mars dernier, décision a été prise d’optimiser encore davantage cette monture mythique. Avec l’objectif avoué de lui faire subir une sérieuse cure d’amincissement. C’était l’occasion aussi pour le team de Soultz-sous-Forêts de démontrer une fois de plus son savoir-faire en matière de préparation de voitures de course. Après plus de trois cents heures de travail passées notamment sur le châssis, l’heure est bientôt au remontage puis aux premiers essais. Et c’est à bord de cette version revue et corrigée de la diabolique kit-car française que Sébastien Loeb prendra le départ du rallye du Var (23-26 novembre), en clôture du championnat de France de la spécialité.

 

306_MAXI_LOEB_RACING

« On disposait d’une bonne base, détaille Jean-Philippe Nicolao, le responsable technique du Sébastien Loeb Racing, mais on voulait encore la peaufiner pour la mettre à nos standards. Alors on s’est rapproché des spécialistes en la matière, Patrice Marguet de Pam Sport, qui a racheté tout le stock de pièces d’époque, Matter pour le châssis, Vaison Sport évidemment aussi, sans oublier la famille Enjolras pour la partie réglages. Sur la base d’un châssis neuf passé à l’hydro-décapage dans un souci de gain de poids et de qualité de finition, on a effectué un gros travail sur les soudures. On a également chassé les grammes superflus en tôlerie, notamment sur les ailes avant que nous avons entièrement décapées de leur mastic avant de les reformer au marteau. Aucun détail n’a été négligé, avec notamment l’optimisation du bloc chauffage, de la rampe de phares, de la batterie passée au lithium-ion, des baquets fabriqués par Sparco, ou encore du faisceau électrique, qui a été complètement refait. C’est la première fois que l’on prépare véritablement une auto de A à Z, mais je crois qu’on a relevé le challenge avec succès : elle illustre bien notre minutie et sera notre vitrine ! »

 

306_MAXI_LOEB_RACING_Heintz

« J’ai vraiment hâte de me réinstaller à son volant, s’enthousiasme de son côté Sébastien Loeb. Avec son moteur atmosphérique rageur, son côté viril, elle était déjà particulièrement grisante à piloter, mais ainsi optimisée, elle devrait être encore plus performante. J’ai eu l’occasion de suivre le travail de l’équipe étape par étape, et je dois reconnaître qu’ils ont mis beaucoup de cœur à l’ouvrage, pour en faire une véritable pièce d’orfèvrerie. Bravo à eux ! A moi désormais de les récompenser avec un beau résultat dans le massif des Maures, même si l’objectif, sur ces routes magnifiques, sera avant tout de se faire plaisir devant un public toujours présent en masse. »

 

306_MAXI_LOEB_RACING_work_2306_MAXI_LOEB_RACING_work_4

Auteur Jean-Dominique Muselli

0 commentaire

Laisser un commentaire