Bakou, FIA GT : Un podium pour conclure !

2013_SebastienLoebRacing_FiaGT_CrFinale9_©V-IimagesA l’image de cette saison, le dernier meeting du FIA GT Series 2013 a réuni tous les éléments pour tenter de faire mettre un genou à terre au Sébastien Loeb Racing. Malgré l’adversité, un tracé en ville inédit, l’équipe alsacienne a montré une fois de plus sa ténacité et son indéfectible quête de résultat.
En plus d’un podium pour conclure une saison marquée par des victoires et des performances remarquées, tant pour Sébastien Loeb et Alvaro Parente que pour Mike Parisy et Andi Zuber, ce meeting à Bakou salue le travail de toute l’équipe technique qui remporte le Pit Stop Challenge pour la qualité de ses interventions dans les stands.

Réactions.

Sébastien Loeb, McLaren MP4-12C #9 : « C’est bien de finir avec un nouveau podium, même si ça n’a pas la même saveur quand ça arrive après une décision des commissaires. Alvaro était clairement passé 2e avant ce contact. Nous récupérons finalement cette deuxième place, après être partis depuis la 14e position ! J’ai réussi à me faufiler en début de deuxième course, et nous avons fait une grosse remontée. Dans la première course, je me suis fait pousser et après cela la voiture était difficile à piloter. Je pouvais résister pour conserver mon rang, mais pas plus. L’équipe a fait une petite erreur sur la grille, ce qui nous coûte une pénalité. Il faudra en tirer les enseignements. En revanche, les gars ont fait un super boulot dans les stands. Ils ont bossé dur et c’est une juste récompense qu’ils remportent le Pit Stop Challenge.
« D’un point de vue plus général, j’étais venu en FIA GT Series pour découvrir la course en peloton sur circuit avant mon passage en WTCC. En début de saison, j’étais un peu sur ma faim, mais la deuxième partie a été plus enrichissante. Comme ici à Bakou où l’expérience a été intéressante pour moi, avec beaucoup de bagarres en peloton. C’est ce que j’étais venu chercher et cela me sera utile en 2014.
« Globalement, je pense que le team a fait du bon boulot cette saison. Nous avons parfois manqué de réussite, il y a eu quelques erreurs aussi. Nous avons vu des points à améliorer, corriger, peaufiner. En performance pure, nous étions là : tant les équipages que la McLaren MP4-12C. Le bilan final est plutôt positif. Il ne faut pas oublier que c’était notre première année à ce niveau, avec cette auto. Nous avons beaucoup appris et il faudra bien débriefer pour revenir meilleurs l’an prochain. »

Alvaro Parente, McLaren MP4-12C #9 : « Nous récupérons sur décision des commissaires notre podium. Je ne sais pas qui de mes adversaires est à l’origine du contact, mais ce que je sais c’est que j’étais passé et que j’avais pris la seconde place au freinage de la chicane. Nous nous sommes bagarrés une nouvelle fois pour la victoire. Peut-être que sans une petite faute que je commets à la sortie des stands avec des pneus un peu froids nous aurions pu faire encore un peu mieux… C’est une saison un peu frustrante qui s’achève, avec des crevaisons, des contacts… mais nous nous sommes battus pour la première place dès le début du championnat. C’est une belle expérience, un bon résultat et au final une belle saison avec une belle équipe. »

FIA GT Series 2013 BakuAndreas Zuber, McLaren MP4-12C #10 : « Triste week-end ! Nous avons réalisé d’excellentes qualifications et notre Top 5 laissait espérer au moins un podium et peut-être plus. Nous avions beaucoup d’espoirs. Malheureusement, juste avant la course qualificative, nous avons subi une casse mécanique, qui nous a empêchés de défendre nos chances. En ne participant pas à cette course, nous partions logiquement en dernière ligne de la course de championnat.
Durant les premiers instants, il régnait la confusion sur la piste, et j’ai donc pris un départ prudent avant de hausser le rythme et revenir sur la tête. Mais je n’ai fait que trois tours, étant percuté par Niki Mayr-Melnhof qui se loupe au freinage. Il est venu ensuite s’excuser mais le mal était fait.

J’étais très en confiance au volant d’une très bonne voiture. Le team Sébastien Loeb Racing a de nouveau réalisé un travail remarquable mais nous n’avons pu concrétiser. Nous étions pourtant toujours parmi les meilleurs. »

Course Qualificative.
Cinquième chrono des qualifications, la McLaren MP4-12C #10 pilotée par Mike Parisy précède sur la grille la voiture sœur du Sébastien Loeb Racing, aux mains d’Alvaro Parente pour cette de course qualificative. Le Palois, bien qu’idéalement placé, ne pourra défendre ses chances en raison d’une casse mécanique qui l’immobilise dans les stands. Il laisse donc la McLaren #9 porter seule le flambeau du Sébastien Loeb Racing.
Comme à son habitude, Alvaro réalise un envol parfait et pointe en 5e position. Malgré la proximité des murs, aucun round d’observation ne sera nécessaire. Immédiatement parti à la chasse de la BMW #4, le pilote portugais doit également répondre aux attaques incessantes de deux de ses poursuivants. Sans pouvoir se défaire de la BMW pour prendre le large, Alvaro pris en tenaille, cède devant les attaques de Kevin Estre mais reste à son contact jusqu’au pit-stop.
Désormais aux commandes de la McLaren, Sébastien Loeb entre en piste au 13e rang au cœur d’un groupe composé de Serguei Afanasiev, Alexander Sims et Nick Catsburg avec qui il entame immédiatement les débats. L’intervention du Safety Car pour évacuer un concurrent parti à la faute dans le virage 9 ne fera que mettre l’explication en « pause ». Aussitôt le peloton libéré, les débats reprennent encore plus intensément ! Toute la maîtrise du nonuple Champion du Monde est d’ailleurs bien nécessaire pour rester sur la piste lorsque pousser par le Brésilien Caca Bueno sur Sergueï Afanasiev, il parvient à garder tant le contrôle de son auto que sa position. La course est ensuite intérrompue sous forme de drapeau rouge avant un ultime run de 10 minutes.
Dès ce nouveau départ, Sébastien Loeb « cueille » Sergueï Afanasiev et s’empare de la 6e place de cette course qualificative qu’il conserve jusqu’au drapeau à damier.

Course de Championnat
Envol rageur de Sébastien Loeb depuis le 14e rang après avoir été pénalisé de 30 secondes pour une infraction commise sur la grille de départ de la première course. Qu’à cela ne tienne, le nonuple champion du Monde efface cette pénalité : il remonte rapide jusqu’à la 6e place et garde toutes ses chances pour le podium final !
Du côté de la voiture sœur, malgré la confusion qui règne au départ, Andreas Zuber, parti de la dernière ligne, trouve le chemin pour pointer au 15e rang dès le 3e tour. Sur son élan, l’Autrichien poursuit sa remontée : il est compté 14e dans la boucle suivante… avant d’être définitivement stoppé par un freinage kamikaze de Niki Mayr-Melnhof dans la dernière chicane. Blessée, la McLaren #10 ne repartira pas ce qui motive l’intervention du safety car jusqu’à la 33e minute de course. De nouveau seul représentant de son team en piste, Sébastien poursuit son effort jusqu’au bout de la fenêtre d’arrêt réglementaire avant de passer le relai à Alvaro Parente.
La stratégie fonctionne à merveille, bien appuyée par le travail éclair de l’équipe technique dans les stands : le pilote portugais entre en piste en 3e position derrière la Mercedes d’Alan Day et l’Audi de Laurens Vandoor. Alvaro, après un tout droit qui lui fait perdre quelques secondes, fond sur les deux hommes à la vitesse d’un missile ! A cette cadence, la McLaren #9 du Sébastien Loeb Racing peut, une nouvelle fois, prétendre à la victoire cette saison et fait la jonction avec la Mercedes dans les toutes dernières minutes de course. Pour porter l’estocade, Alvaro choisit le freinage de la première chicane. A pleine vitesse, il se glisse à l’intérieur de la trajectoire et « sur les freins » vient conquérir en premier la corde et donc la seconde place !
Ses adversaires répliquent en venant au contact et la McLaren n°9 coupe la ligne d’arrivée au quatrième rang. Sébastien et Alvaro récupéreront toutefois leur médaille d’argent après une pénalité infligée aux deux autres concurrents.

Auteur Jean-Dominique Muselli

1 commentaire

  • Bonjour et félicitations !
    Je n’ai malheureusement pas pu voir les courses sur la WEB TV. Vous serait-il possible pour la saison prochaine de nous donner le programme TV des courses du Séb Loeb Racing (dates et heures françaises) ?
    Par avance merci et tous mes encouragements au Team et bien sûr aussi à Sébastien en WTCC.

Laisser un commentaire